CSB Bourail

CSB Bourail

Mes premiers tours de pédales

Mes premiers tours de pédales


Bonjour,


Je m'appelle Dominique FLEUROT, je viens tout juste de me licencier au CSB Bourail.


Cette démarche, je l'ai faite pour pouvoir accompagner et suivre mon fils, Emmanuel, dans ces entraînements et me présenter au Brevet Fédéral de niveau 1 de cyclisme. Malheureusement ce stage a été annulé, faute d'un nombre suffisant de participant.


Depuis le mois de février de cette année, j'ai emmené Emmanuel à plusieurs courses (VTT et route). A chaque sortie, je le regarde prendre plaisir à pratiquer ce sport.


Nous habitons le village de Voh, situé à 140 kilomètres au nord de Bourail et à plus de 300 kilomètres de Nouméa. Il se trouve donc éloigné du CSB et des sites de courses qui se déroulent principalement autour de Nouméa. Il effectue seul ses entraînements.


J'ai donc décidé de l'accompagner sur un vélo au lieu de le suivre en véhicule. Emmanuel m'a remis en état ses anciens vélos, un pour la route et un autre pour le tout terrain. La seule pratique du vélo de loisir que j'avais, sur de petites bicyclettes, datait de mon adolescence.


Le lundi 28 septembre, j'ai fait mes premiers tours de pédales au coté de mon fils. Ma première expérience sur route et je vous avoue la difficulté à tenir un petit rythme et surtout à gravir les petites cotes. C'est mon fils qui s'est retrouvé à me donner des conseils. Au bout de huit kilomètres, il m'a laisser sur le coté de la route (sous un abri bus, bien sûr) pour souffler un peu. Il a continué seul, à son rythme qui est bien plus élevé que le mien.


Le samedi 3 octobre, j'ai gravi en VTT une partie de la montée vers le sommet du mont Kathépaï (620 m d'altitude) qui se situe juste derrière chez nous et où Emmanuel a l'habitude d'y aller.

Un site d'où on peut observer le cœur de Voh, dessiné dans la mangrove, se trouve à 3400 mètres de notre maison, pour une altitude de 345 mètres et est desservi par une piste de mine très accidentée.

Cette ascension a un dénivelé positif constant et les pentes atteignent plusieurs fois les 19 % (carte jointe). Pour ma part je n'ai fait que les trois quarts du chemin avant d'atteindre le site du point de vue. Je me suis arrêté à la 3e épingle. Et à chaque forte pente, je me trouvais sur le coté du VTT, à pied. Emmanuel, avec une facile aisance, est arrivé et a même dépassé le site du point de vue. Vous pouvez voir quelques photos prises sur le Kathépaï dans un album photos du blog.


Je renouvelle le plus possible ces sorties (route et VTT) avec mon fils, pour son moral de plus être seul mais aussi pour moi. La pratique d'un sport, ça ne peut que faire du bien au corps et à l'esprit.


Voh, le 21 octobre 2009.

Merci de votre lecture.







24/10/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres